Le FMDV a organisé un atelier à Bamako aux côtés de l’Alliance des Institutions Africaines de Financement des Collectivités locales (RIAFCO), du 28 au 30 octobre 2021
image de l'actualites
Cet atelier thématique co-organisé par le FMDV et le Réseau des Institutions Africaines de Financement des Collectivités locales (RIAFCO), s’est tenu du 28 au 30 octobre 2021, dans le cadre du programme Mali PACT VI financé par la KfW et porté par l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales (ANICT) du Mali.
L’événement a réuni les Institutions de Financements des Collectivités Locales (IFCL) partenaires et membres du réseau du RIAFCO, ainsi que les partenaires financiers intéressés à les appuyer dans leurs efforts, notamment la Banque Africaine de Développement.
 
Durant ces trois journées d’atelier, les participants ont eu l’occasion d’échanger sur deux thématiques ciblées : la définition et le suivi des indicateurs de performance des IFCL, et la construction et la formalisation de Facilités d’aide à la préparation de projets au sein de ces IFCL. Au total, plus d’une trentaine de participants étaient présents et une dizaine ont pu se joindre en ligne.
En particulier, les besoins d’appui pour accompagner le déploiement des indicateurs de performance ont pu être mis en évidence. La recherche constante d’amélioration de ces indicateurs en vue de répondre aux objectifs du développement durable a été soulignée par l’ensemble des acteurs présents. Par ailleurs, le rôle crucial d’assistance à maîtrise d’ouvrage des collectivités que jouent les IFCLs en Afrique était au coeur de ces discussions. Des pistes de collaborations ont été dessinées, notamment avec la Banque Africaine de Développement et son Fonds de Développement Urbain et Municipal, en vue de renforcer leur rôle pour une transition urbaine durable.
 
Cet atelier est ainsi le premier d’une série de trois ateliers qui se tiendront entre 2021 et 2023, visant à engager les Institutions de Financement des Collectivités Locales africaines dans une réflexion globale sur les conditions d’amélioration de leur performance et de favoriser les échanges de bonnes pratiques à l’échelle du continent. Ils permettront d’ouvrir le champ à l’exploration de nouveaux outils pour permettre de renforcer la capacité des IFLC à répondre aux enjeux du financement du développement urbain dans le contexte d’une forte croissance urbaine du continent et du changement climatique.
06/12/2021
Developed by dataflex