Dialogue politique de Haut Niveau sur le financement du développement urbain en Ouganda : 10 engagements pour le financement des collectivités locales
image de l'actualites
Dans le cadre du Programme sur le financement intégré du développement urbain de la métropole de Kampala (PIFUD), soutenu par la Commission Européenne, KCCA et le FMDV ont contribué avec plusieurs acteurs institutionnels partenaires et engagés en Ouganda, à l’organisation d’un dialogue politique de haut niveau sur le financement du développement urbain en Ouganda.
A Kampala, le 25 novembre 2020. Le ministère de Kampala et des affaires métropolitaines, le ministère des gouvernements locaux, l'Autorité de la capitale Kampala (KCCA), le FMDV, le Fonds d’Équipement des Nations Unies et l'Association faitière ougandaise (ULGA), avec le soutien de l'Union européenne, de Cities Alliance et de représentants du secteur privé, ont organisé un dialogue politique de haut niveau qui a abouti à et se sont mis d'accord sur 10 engagements concrets pour améliorer le financement des plans de développement local afin de réaliser le plan de développement national III et les programmes mondiaux.

Le dialogue de haut niveau politique, qui s'est tenu les 27 et 28 novembre 2020, a été convoqué par le ministère de Kampala et des affaires métropolitaines, Mme. Betty Amongi et le ministère du gouvernement local, l'honorable ministre du gouvernement local, M. Magyezi et la directrice exécutive de la KCCA, Mme. Dorothy Kisaka, sous l'égide du troisième Mkutano économique: une réunion avec but. Le dialogue a bénéficié du soutien de l'Union européenne, de l'université de Makerere et du secteur privé, notamment de la Stanbic Bank et de la Caisse nationale de sécurité sociale (NSSF).

L'événement a été ouvert par Mme Pamela Mbabazi, présidente de l'Autorité nationale de planification (NPA), Mme Catherine Adriaensen, cheffe de la coopération à la délégation de l'Union européenne en Ouganda, M. Dmitry Pozhidaev, chef du bureau du FENU, en représentation de Mme Rosa Malango, coordinatrice résidente des Nations unies. 

Dans son discours d'ouverture, le ministère de Kampala et des affaires métropolitaines a souligné que la stratégie de développement économique local du Grand Kampala (GKMA) a été chiffrée à 11 000 milliards de livres ougandaises (UGX) pour les cinq prochaines années. En outre, la Directrice Executive de KCCA a présenté la stratégie de développement intégré de la capitale pour 2020/21-2024/25 don’t le coût d'investissement est estimé à UGX 7 billions. De même, les villes nouvelles et les municipalités de la GKMA sont en train de finaliser leur plan de développement pour 2020/21-2024/25.

"Les besoins financiers globaux de la GKMA sont estimés à UGX 20 000 milliards. Les villes créées le 1er juillet 2020 font également l'objet d'un exercice stratégique similaire. L'ampleur et l'importance des investissements nécessaires justifient une approche "hors des sentiers battus" et un cadre institutionnel pour travailler ensemble sur plusieurs cycles budgétaires" - a déclaré le ministère de Kampala et des affaires métropolitaines, l'honorable Betty Amongi.

La conférence a été structurée en un jour et demi de discussions techniques dynamiques de haut niveau visant à définir un ensemble de recommandations à présenter aux principaux décideurs au cours du panel de haut niveau. En raison de la pandémie de COVID-19, le dialogue a pris une forme hybride. Au total, 70 participants se sont réunis en interne tandis que d'autres participants nationaux et internationaux se sont connectés virtuellement. Des panélistes internationaux tels que David Painter et Lars Andersson, tous deux FMDV - Development Finance Advisor - ont été invités à commenter respectivement les stratégies de solvabilité et les intermédiaires financiers municipaux. En outre, Mme Khomotso Letsatsi, directrice générale des finances municipales, de la politique fiscale et de la croissance économique de l'Association des collectivités locales d'Afrique du Sud, a fait part de l'expérience sud-africaine en matière de préparation à des options de financement innovantes telles que les mécanismes de financement commun infranationaux. 

Les table rondes et le travail technique, qui a conduit au dialogue, ont servi de base à un aide-mémoire et dix engagements atteignables au court et moyen termes. Le ministère des gouvernements locaux, dans ses remarques de clôture, a demandé que qu’un groupe de travail soit créé pour dessiner un plan d’action et une note politique qui sera présentée au Cabinet d'ici la fin de 2020. Ce groupe de travail sera présidé par le directeur de l'inspection des gouvernements locaux, M. John Genda Walala, et ULGA sera le secretariat technique. La KCCA et le FENU participeront activement. Le FMDV a été invité à rejoindre le groupe de travail en tant qu'organisation sœur des gouvernements locaux et régionaux.
 
Les discussions ont été retransmises en direct et peuvent être consultées sur la chaîne Mkutano Youtube. Les 5 sessions ont fourni un espace de travail riche et productif.

Session 1 Financement des futures infrastructures locales et prestation de services publics locaux – présidée par Astrid Haas
Session 2 : Les défis et opportunités dans l'amélioration des recettes locales - présidée par Getrude Rose Gamwera
Session 3 : étapes progressives vers des sources de revenus locales non exploitées - présidée par Dmitri Pozhidaev
Session 4 : L'appétit du marché pour les instruments de financement des PME - présidée par Jenifer Bukokhe
Session 5 : Préparation des gouvernements locaux - présidée par Samuel Mabala

Un rapport du groupe de haut niveau est en cours de préparation et sera bientôt accessible sur la page web du PIFUD. 
25/11/2020
Developed by dataflex