Collaboration avec Paris : accompagner les villes à mobiliser des capitaux privés pour les investissements pour le climat à travers des Fonds verts territoriaux
image de l'actualites
Dans le cadre des actions pilotes du City Finance Lab, une joint-venture entre Climate KIC et South Pole, le FMDV a apporté son soutien à la ville de Paris dans la capitalisation et le partage de son expérience auprès d'autres villes afin de promouvoir le développement des fonds climat territoriaux selon le modèle de la ville de Londres. 
 Le FMDV et la Ville de Paris participeront à la Commission des finances du réseau France Urbaine le 31 janvier 2018 afin de diffuser les conditions de succès et de replication du Paris Fonds vert à d'autres villes et réseaux de villes français. Cet échange vise à promouvoir la reproduction de l'expérience parisienne afin d'accélérer la mobilisation d’investissements privés pour les projets environnementaux.

La loi sur la transition énergétique adoptée en France en 2015 avant la COP21 a créé un cadre approprié permettant aux villes et régions françaises de jouer un rôle crucial dans le financement de la transition climatique. Les villes et les régions peuvent ainsi créer des fonds de développement territorial pour accélérer le financement de la durabilité énergétique et écologique dans les territoires.
 
Certaines villes et régions pionnières ont saisi cette occasion pour créer soit un nouvel outil d'investissement, soit renforcer un système existant fonctionnant selon différentes modalités.   À Paris, la ville a initié la création du Fonds vert de Paris («Paris Fonds Vert»), organisé et fixé les règles relatives aux engagements d'investissement. Ils seront investis dans des projets ou des PME à fort potentiel de croissance développant des solutions innovantes dans les domaines de la transition écologique (logement, mobilité, énergies renouvelables, qualité de l'air, déchets, etc.).
 
Les projets ou entreprises financés doivent pouvoir démontrer leur contribution aux objectifs du Plan Climat de Paris et s'engager dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale. Leur impact sera mesuré par une entreprise spécialisée sélectionnée par la ville sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) spécifiques.
 
Avec une première contribution de la ville de Paris de 15 millions d’euros, le fonds vise à lever 150 à 200 millions d’euros, soit un multiplicateur à effet de levier de 10 : « C’est la première fois au niveau mondial qu’une ville lance un tel outil innovant », selon Anne Hidalgo, maire de Paris (Le Monde, juillet 2017).
 
Afin de soutenir l'innovation et d'accélérer les investissements dans la transition sobre en carbone pour les villes et les régions d'Europe grâce à la création de ces fonds, un travail d'analyse, de diffusion d'informations et d'identification des opportunités de développement est nécessaire.
 
Dans le cadre d'un projet commun soutenu par le City Finance Lab, une joint-venture entre Climate KIC et South Pole, le FMDV et la Ville de Paris visent à démontrer les conditions nécessaires à une mise en œuvre optimale de ces fonds (politique, technique, législatif et financier) et à identifier les obstacles et les opportunités de déploiement dans d'autres villes et régions françaises et européennes.
 
Le travail a consisté à analyser et à présenter la mécanique de ces fonds ainsi que leurs conditions de réussite et à travers l'expérience de la ville de Paris (entretiens politiques et techniques des services de la ville et du fonds de gestion), leur application à d'autres Villes françaises et européennes.
 
Le guide, ainsi qu’un rapport d’évaluation comparative, présentant des éléments de comparaison et d’analyse avec d’autres fonds verts créés par des villes européennes, ont été présentés à la Commission des finances du réseau France Urbaine, qui a réuni plus de 30 villes et réseaux français villes le 30 janvier 2018.

Téléchargez le guide book ici!
30/01/2019
Developed by dataflex