Présentation du Programme d’Expertise Finance Climat Infranationale au Maroc pendant le 8ème Sommet Africités, et engagement pour une dissémination en Afrique
image de l'actualites
Soutenu par la Secrétaire d’Etat au Développement Durable, le Ministère de l’Intérieur, à travers son Directeur Général des Collectivités Locales, l’AMPCC et l’ARM, à travers leurs présidents, le PEFCLI a été mis à l’honneur lors du 8ème Sommet Africités à Marrakech. A cette occasion, les parties se sont engagées sur la promotion et l’essaimage du PEFCLI au niveau africain, en partenariat avec le Secrétariat d’Etat au Développement Durable, le Centre de Compétences en Changement Climatique (4C Maroc) et le FMDV.
Dans une logique de continuité avec les engagements du Royaume pris lors de la COP22, et en application de la Feuille de Route de Marrakech sur la Localisation de la Finance Climat adoptée en conclusion du Sommet Mondial des Elus pour le Climat de 2016, le Programme d’Expertise Finance Climat Infranationale (PEFCLI) a été lancé en 2018 par le Ministère de l’Intérieur/DGCL et le FMDV, en partenariat étroit avec les deux associations nationales d’élus l’AMPCC (Association Marocaine des Présidents de Conseils Communaux) et l’ARM (Association des Régions du Maroc).

Le 21 Novembre 2018, dans le cadre du 8ème Sommet Africités organisé du 20 au 24 novembre 2018 à Marrakech, un évènement spécial s’est tenu pour renforcer l’engagement de toutes les parties concernées par le programme. A cet égard, M. Safir, Directeur Général des Collectivités Locales au Ministère de l’Intérieur, a précisé que ce programme favorise « la création d’un espace national de dialogue et d’expertise, se traduisant par des ramifications opérationnelles, présente l’atout majeur de centraliser l’information à l’échelle nationale  pour former les cadres territoriaux, procéder à l’échange d’expérience entre élus locaux, et créer une expertise nationale et locale autour de la lutte contre le changement climatique ». Dans le même contexte, Mme Nezha El Ouafi, secrétaire d'Etat au Développement Durable, a appelé à la mutualisation des efforts, des programmes, des plans et des politiques pour accélérer la mise en œuvre de nos stratégies visant la lutte contre les effets des changements climatiques.

Le financement de projets locaux résilients est un enjeu universel, a déclaré M. Boudra (Président de l’AMPCC), ajoutant que l’Afrique, qui subit déjà les conséquences des changements climatiques, est appelée à saisir cette occasion pour mobiliser des fonds et mettre en place des stratégies efficaces en la matière. De son côté, le président de l’ARM, Mohand Laenser, a mis l’accent sur la nécessité d’inclure les collectivités territoriales dans les projets de financement adoptés au niveau central ou même international, faisant remarquer que le Maroc est engagé à apporter son expérience aux pays africains frères.
 
13/12/2018
Developed by dataflex